En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Oceanides Project

Résultats de Scylla et Phébus : Suivi de localisation

Par SANDRINE GAYRARD, publié le mardi 26 mai 2015 16:01 - Mis à jour le vendredi 19 juin 2015 12:32

 

Scylla suit essentiellement le courant marin sur 35 m de profondeur.

Phébus, la bouée témoin suit essentiellement les vents et courants de surface.

On peut comparer aisément leur trajectoire sur cette image : larguées au point le plus à l'est  au-delà du talus continental, Phébus, petite bouée de 30 cm de haut suit le bord du talus le plus au nord. La trace la plus au sud correspond à Scylla, bouée lestée à 35 m de profondeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, les deux bouées ont pris la direction ouest sans dépasser le sommet du talus continental comme nous l'avions prévu. Larguées à 780 m de profondeur, elles ne sont jamais revenues au-delà de 400m.

Le second jour, Phébus change de direction alors que le vent de sud-est au départ est passé vent du Nord. Cela ne change rien pour Scylla qui continue sa trajectoire vers l'ouest. Scylla n'est donc pas directement influencée par le vent.

Le lendemain, Scylla se stabilise pendant une dizaine d'heures sur une profondeur de -400m puis prend aussi la direction sud : cela montre bien que Scylla suit les courants marins influencés par les vents avec une certaine inertie.

Si on observe précisément le trajet de Scylla durant la dizaine d'heures de stabilité, on émet les hypothèses suivantes :

- suite à un changement de direction du vent (sud-est puis nord), les courants ont fortement ralenti avant d'accélérer vers le sud

- Scylla a tourné sur 1 à 3 km de diamètre, il est possible qu'elle ait rencontré un petit tourbillon méditerranéen ; nous le confirmerons peut-être avec les données du CNES.

Scylla, a très bien fonctionné durant 3 jours puis un dysfonctionnement des batteries a provoqué un arrêt d'émission.

Phébus fonctionne encore au 25 mai, voici son emplacement :

 

Phébus a bien pris le courant ligure en longeant les cotes espagnoles.

Aujourd'hui elle se dirige vers l'est et s'approche de la Sardaigne.

Dès que possible nous comparerons son trajet avec la direction du vent.

 

 

 

Phébus fonctionne toujours le 18 juin après 45 jours d'émission : son espérance de vie dépend de celle des batteries et est estimée à 2 ou 3 mois grand maximum.

Phébus tourne sur elle-même depuis 15 jours et ne semble pas se décider à aller vers le détroit de Gibraltar ni vers le sud de la Sardaigne. Son trajet circulaire a pour diamètre 50 km. De quoi dépend-il ??! Elle fait aussi de petits rebonds probablement dus au vent.